Espaces vides au milieu de corps lumineux : l’exil théâtral

Espaces vides au milieu de corps lumineux : l’exil théâtral

article paru le 9 mars 2016 sur ThéâToile

Article sur ThéâToile


Après une première lecture à La Loge de Paris la semaine précédente, le texte de Gabriel de Richaud a été présenté aux Mains d’œuvres de Saint-Ouen dans une mise en espace lumineuse signée Rebecca Chaillon, à l’initiative du Label Jeunes Textes en Liberté.

Lire l’article sur le site : https://theatoile.wordpress.com/